Développement Durable 

Notre engagement environnemental et sociétal point jaune


« Prenons soin de la forêt, elle nous le rendra. »

Depuis le création de notre activité d’exploitation forestière, nous nous engageons à replanter les arbres après l’exploitation de la parcelle. Un engagement indispensable dans une ère où notre planète nécessite d’être choyée. La forêt représente les poumons de notre terre. Nous nous devons donc de gérer, aider et intervenir pour le bon développement durable de nos forêts.

La présence d’une filière dynamique de transformation est la condition sine qua none à la préservation et au développement de la forêt.
Dans les Landes, par exemple, en l’absence d’une telle économie, la forêt aurait probablement régressé. Faute de revenus, l’entretien nécessaire serait devenu une charge trop lourde pour ce massif privé à 92 % qui aurait été la proie des flammes.


Exploitation et non déforestation

Ici nous pouvons faire un point intéressant concernant ces deux sujets très généralement confondus :

Ces deux concepts sont généralement méconnus et mal intereprétés.

  • L’exploitation forestière est le fait de couper des lots de bois qui sont à maturité, pour replanter et donc renouveler la matière. La foret nécessite d’être entretenue et exploiter afin de perdurer.
  • La déforestation est le fait de couper la ressource forestière et remplacer pour une autre culture. La surface totale et le volume de foret diminue donc considérablement.

La sylviculture, le respect d’un cycle

  • Préparation du sol, semis ou plantation
  • Entretien du jeune boisement
  • 1 ère éclaircie et élagage 10 à 12 ans
  • 2 ème éclaircie 17 à 20 ans
  • 3 ème et 5 ème éclaircie tous les 5 ans
  • Coupe rase 40 à 50 ans
Le cycle de la sylvicuture